Nous avons demandé à des chefs de file de la communauté géospatiale du Canada ce que représente pour eux le fait d’être membre de GéoAlliance Canada. Des représentants d’établissements d’enseignement, d’associations sans but lucratif et du secteur privé ont donné leur opinion sur la façon dont un organisme­cadre national pourrait contribuer à leur essor, sur les projets auxquels ils aimeraient participer, et sur les membres qui, selon eux, devraient faire partie d’un tel organisme.

Renae Barlow, Economic Development Lethbridge

Apr 17, 2015

tecconnect.jpg
Quels sont certains des problèmes auxquels vous devez faire face et pour lesquels, selon vous, vous pourriez bénéficier de l’aide apportée par un organisme­-cadre national? Quel est votre objectif prioritaire?

Voici nos priorités par ordre d’importance :

  • Les nouveaux entrepreneurs : un organisme­cadre national aurait avantage à travailler avec les petites entreprises naissantes qui tiennent compte des nouvelles tendances et utilisent activement les innovations en géosciences. En tant qu’industrie qui a connu une croissance rapide, la capacité de continuer à progresser et de faire preuve d’agilité pour suivre le rythme de la technologie et des affaires devient de plus en plus importante au fur et à mesure que surgissent les innovations (les données ouvertes);
  • Littératie géographique : Il faut encourager et promouvoir la littératie géographique auprès des Canadiens et surtout s’assurer que la culture géographique est bien représentée dans les programmes scolaires;
  • Marketing mondial : La capacité d’avoir une association nationale encourageant la commercialisation sur le marché mondial des produits et des services liés à la géographie. Le message sur la qualité et la portée des services offerts sur le marché international doit être cohérent avec un effort coordonné visant à « connecter » les entreprises canadiennes aux marchés mondiaux. Les entreprises canadiennes ont aussi besoin de renseignements et de connaissances pratiques pour les aider à exporter leurs services, leurs données et leurs produits vers des clients étrangers.

 

Comment évalueriez­-vous votre collaboration actuelle avec des organismes canadiens aux vues similaires? Pensez­vous que l’adhésion à GéoAlliance contribuerait à faciliter et à améliorer les communications et la collaboration?

L’amélioration des communications et de la collaboration sera obtenue grâce à un engagement de travailler ensemble. Pour ce faire, l’industrie doit avoir une présence active à la table et clairement cerner les problèmes dont la résolution nécessite un effort de collaboration. Il faut que le gouvernement soit aussi présent, prêt à travailler selon le rythme des entreprises pour résoudre les problèmes et faciliter la croissance de l’industrie. GéoAlliance, en tant que regroupement de tous les joueurs, pourrait faciliter ce processus.

 

Quel projet aimeriez-­vous que GéoAlliance Canada entreprenne au cours de sa première année?

Comme un projet national qui pourrait regrouper le gouvernement et de nombreux partenaires de l’industrie. Par exemple, le mappage de l’Arctique est un projet qui aurait un grand intérêt pour GéoAlliance. L’établissement d’une présence dans l’Arctique est depuis longtemps une priorité du gouvernement fédéral actuel. L’automne dernier, le Canada a envoyé deux brise­glaces dans la région pour recueillir des données qui appuient sa proposition de contrôler le Pôle Nord. Cela vient après que le Canada a fait une présentation à la Commission des limites du plateau continental des Nations Unies dans le but de réclamer une partie du Pôle Nord. Malgré cette intense activité, la commissaire à l’environnement et au développement durable, Julie Gelfand, a présenté un rapport l’automne dernier selon lequel les eaux de l’Arctique n’ont pas été surveillées de manière adéquate. La communauté géospatiale devrait saisir cette occasion et offrir ses services pour le mappage de cette région non cartographiée. Ce projet exigerait beaucoup de coordination et d’efforts, mais donnerait des résultats que la population en général ne pourrait que remarquer et offrirait finalement un exemple de ce que la technologie géospatiale peut faire.

Transports Canada et la rapidité de la réglementation des entreprises de véhicules aériens sans pilote (UAV) : l’utilisation des UAV pour la collecte de données géospatiales est relativement nouvelle. Il y a beaucoup de travail à faire pour continuer à améliorer l’utilisation de cet outil. GéoAlliance pourrait être utile en diffusant de manière mieux coordonnée l’information relative aux processus d’approbation de Transports Canada. Par exemple, concernant les règles sur la « visibilité directe », les UAV ne peuvent pas voler hors visibilité directe, ce qui limite l’utilisation des UAV dans les situations d’urgence ou pour la surveillance des pipelines.

 

Nommez un groupe (à part le vôtre) que vous aimeriez voir devenir membre de GéoAlliance Canada. Pourquoi?

Je n’ai pas en tête un groupe particulier, mais j’aimerais voir les principaux joueurs de l’industrie participer activement et aussi voir des représentants des entreprises établies ou émergentes.

 

Votre organisation accepterait­-elle de former un partenariat avec GéoAlliance Canada ou d’autres organisations pour atteindre des objectifs précis nécessitant des ressources ou des fonds supplémentaires?

Economic Development Lethbridge dirige les activités de tecconnect, un incubateur d’entreprises qui offre programmes et soutien aux nouvelles entreprises technologiques et géospatiales. Notre objectif est de promouvoir la connaissance de l’industrie à Lethbridge, en mettant l’accent sur la promotion et la croissance de l’industrie géospatiale. Nous cherchons à soutenir les objectifs qui visent à améliorer l’industrie géospatiale dans son ensemble et ceux qui peuvent avoir une influence régionale.

 

Economic Development Lethbridge est une association sans but lucratif indépendante qui représente les nombreux secteurs et industries de la région. tecconnect est un endroit unique conçu pour attirer, incuber et développer les entreprises technologiques grâce à la commercialisation de leurs produits et services.  Pour en savoir davantage.



Tags:

Add Pingback

Please add a comment

You must be logged in to leave a reply. Login »