Nous avons demandé à des chefs de file de la communauté géospatiale du Canada ce que représente pour eux le fait d’être membre de GéoAlliance Canada. Des représentants d’établissements d’enseignement, d’associations sans but lucratif et du secteur privé ont donné leur opinion sur la façon dont un organisme­cadre national pourrait contribuer à leur essor, sur les projets auxquels ils aimeraient participer, et sur les membres qui, selon eux, devraient faire partie d’un tel organisme.

Andrew MacNeil, Services Nouveau-Brunswick

Aug 05, 2015

SNBLogoColourEN.jpg

Veuillez nommer quelques-uns des problèmes auxquels vous faites face actuellement et dont la gestion pourrait être facilitée par un organisme‑cadre national. Pouvez-vous préciser votre priorité absolue? 

Il y a une quantité considérable de gaspillage et de chevauchements au sein de la communauté. La participation à un organisme‑cadre donne l’occasion aux gouvernements, au milieu universitaire et au secteur privé de discuter ouvertement des problèmes et de collaborer. Cela permettra d’assurer une meilleure harmonisation de nos résultats, et ceux-ci profiteront à la communauté dans son ensemble. La collaboration permet une meilleure planification à long terme et elle nous permet ainsi de nous concentrer sur les priorités. 

Ma priorité absolue consiste à harmoniser les normes ainsi que les approches liées aux licences et à l’approvisionnement pour veiller à ce que nous puissions, en tant que communauté, obtenir un modèle altimétrique précis et à jour pour les régions peuplées au Canada. Le fait de respecter les normes fédérales relatives aux données ouvertes permettra au milieu universitaire et au secteur privé d’établir des centres de l’innovation aux fins d’élaboration et d’utilisation des données.


Comment évaluez-vous la réussite actuelle de votre collaboration avec des organisations aux vues similaires partout au pays? Croyez-vous que le fait d’être membre de GéoAlliance permettrait d’améliorer la communication et la collaboration? 

Notre structure actuelle est caractérisée par un cloisonnement vertical. C’est le cas pour chacun des secteurs de la communauté, et ce cloisonnement est très difficile à surmonter. Certaines conférences ou organisations tentent une intégration horizontale des initiatives propres aux programmes, mais en général, nous n’avons pas l’élément intermédiaire nécessaire pour faciliter la collaboration continue. 

 Je crois que cette alliance, si elle est structurée avec soin et de façon stratégique, pourrait favoriser le dialogue et la collaboration ainsi qu’entraîner une augmentation de l’exposition du Canada en tant que centre de l’innovation en géomatique. Cela n’est possible que par une participation active et complète de tous les secteurs de la communauté. 


Veuillez nommer un projet que vous aimeriez voir mis en oeuvre dans le cadre de la première année de GéoAlliance Canada. 

Nous devons inciter la communauté à participer aux activités scolaires afin d’illustrer comment la vie quotidienne est fondée sur la géomatique. Les enfants d’aujourd’hui sont les spécialistes du codage de demain, et l’application de leur vive intelligence et de leur imagination aux données spatiales constitue une véritable mine d’or dont il faut tirer parti. Cette année est l’Année internationale de la cartographie et elle constitue donc une occasion de mobiliser les établissements d’enseignement en ce qui a trait à la cartographie créative tout en utilisant les vastes bibliothèques de données ouvertes qui existent au Canada. Je crois que GéoAlliance jouera un rôle important dans les efforts de collaboration à cet égard partout au pays.


Veuillez nommer un groupe (outre le vôtre) que vous aimeriez voir joindre GéoAlliance Canada. Pourquoi ce secteur? 

Le secteur de la santé.  Les soins de santé provinciaux et fédéraux accaparent une grande partie de nos budgets collectifs. On ne peut que commencer à imaginer les économies qui pourraient être réalisées dans ce secteur grâce à une utilisation ciblée des données spatiales pour améliorer la prise de décisions et la planification d’ordre opérationnel.


Votre organisation serait-elle prête à établir un partenariat avec GéoAlliance Canada ou avec toute autre organisation pour atteindre des objectifs précis qui nécessitent des ressources ou du financement supplémentaires? 

La province du Nouveau‑Brunswick accorde une certaine valeur à l’union des forces pour atteindre les objectifs qu’elle ne peut atteindre seule. Le Nouveau‑Brunswick est un chef de file dans le domaine des données ouvertes et de l’élaboration en collaboration de l’IDS GeoNB. Il est maintenant temps d’établir des partenariats avec tous les autres secteurs afin de veiller à ce que les données élaborées soient utilisées de manière novatrice et profitent à la communauté et aux contribuables canadiens.



Tags:

Add Pingback

Please add a comment

You must be logged in to leave a reply. Login »